La Chorale  "Au clair de la rue"… Au fil des villes et des hameaux

Projet de mise en place de chorales de sans abris dans d'autres villes et villages

 

C’est en regardant une vidéo réalisée par Playing for Change, fondation américaine née d’une conviction commune, celle que la musique a le pouvoir de briser tant les frontières culturelles que les distances entre les gens, qu’Au Clair de la Rue a eu l’idée de réinterpréter cette initiative.

 

Grâce à Playing for Change, des musiciens du monde entier se réunissent pour donner des concerts, touchant ainsi de nombreux  auditeurs. A terme, leur objectif est de permettre de relier le monde par la musique.

Plus modestement, Au Clair de la Rue, chorale de personnes en difficulté sociale, souhaite se développer dans différentes villes françaises, voire étrangères.

La mise en place de ce type d’action est susceptible de promouvoir, d’une manière concrète, la solidarité et les prémices d’une réinsertion au travers de la musique pour les personnes vivant dans la précarité.

Et puis… le 7 janvier 2015 est arrivé, et nombre d’entre nous ont partagé le même cauchemar, cauchemar qui s’est prolongé durant trois longues journées…

Beaucoup de pays, sur plusieurs continents ont rejoint le mouvement de solidarité qui s’est formé spontanément.

Et pourtant, se souvient-on encore de cette pub scandée sur les ondes quelques années plus tôt?

Sortez de votre trou, lisez Charlie !

Pas tant que ça finalement…

Le problème, c’est que sa signification a pu nous échapper autrefois. Aujourd’hui, plus que jamais, elle prend tout son sens, pas seulement pour la liberté d’expression de la presse, mais aussi pour celle de tous les oubliés, les invisibles, ceux que l’on évite de voir ou dont on a peur.

On les voit sur les unes des journaux ou aux infos du 13h sans les regarder, on les croise au coin de la rue en faisant un pas de côté pour éviter trop de proximité.

Mais si nous sommes tous des Charlies, alors ceux-là en sont aussi.

Au Clair de la Rue souhaite rendre hommage aux Charlies du monde entier avec leur chanson les Grains de blé. Loïc Jubin a écrit des paroles sur lesquelles, Yves, l'un des accordéonistes de la chorale a composé la musique.

Au Clair de la Rue a choisi ce morceau, véritable lien social, pour reprendre le flambeau de Playing for Change en France et peut-être en Europe.

 

L’idée de multiplier des chorales Au Clair de la Rue dans d’autres villes pourrait bénéficier du soutien d’organismes de réinsertion. L'objectif recherché serait de réaliser un reportage, filmé dans toutes les villes participantes. Le même morceau, chanté à l’unisson par des personnes toutes égales entre elles, malgré leurs différences de vie, permettrait de faire comprendre, par l’intermédiaire de cette vidéo, la nécessité de ce pouvoir fédérateur qu’est la Musique, notamment auprès des personnes en précarité, désociabilisées.

 

Philosophie du projet

Ce dessein de trame entre différentes chorales, réalisé par et pour des personnes en difficulté sociale, ne tend pas à se substituer au mouvement des célèbres Restos du Cœur et aux diverses représentations des Enfoirés, par exemple. Ces deux types de programmes sont réellement différents, mais aussi complémentaires.

Restos du Cœur et Enfoirés sont des association et collectif qui permettent de récolter des dons et fonds au profit de personnes en précarité.

 

A notre sens, le principe de la chorale Au Clair de la Rue est beaucoup plus ancré dans la réalité puisque porté par les personnes exclues elles-mêmes. Participer à la chorale oblige les intervenants à être assidus aux répétitions, à adhérer aux règles d’organisation en suivant le chef de chœur, et à respecter les autres. Pour nous, ce sont les jalons incontournables vers la réinsertion.

Au Clair de la Rue donne la possibilité de regagner l’estime de soi, tout en aidant l’autre, le tout au sein d’un groupe et d’un projet socialement reconnus.

Peu importe l’origine géographique des individus, leur conviction politique, leur environnement économique, leur idéologie, la musique se révèle être un trait d’union à partager au-delà des frontières, quelles qu’elles soient.